Chronologie des événements de la mise en place de la dictature

Publié le par U Palatinu

  • 14 mars : Tornolk fait un malaise en revenant de la visite officielle d’une usine métallurgique.
  • 15 mars : Tornolk décède à 11h41. Sa mort est annoncée à 20h00.
  • 16 mars : Le Conseil d’Etat propose l’intérim à Raggolk, mais il refuse. En vertu de quoi, en l’état de vacance de la Présidence, seuls sept jours sont laissés aux candidats pour se déclarer.
  • 17 mars : Le PCS désigne Dijgolk et le PCM Riogat.
  • 18 mars : Malgré l’hésitation du principal intéressé, le PPM désigne Guettercirlz.
  • 19 mars : Après de houleux débats, le PPA désigne Kelghens. Déçu, Hirtslodz fait dissidence.
  • 20 mars : Hirtslodz dénonce Kelghens comme fraudeur. Le Conseil d’Etat lui donne raison.
  • 21 mars : Hirtslodz accuse Kelghens de malversations. Kelghens, contraint de retirer sa candidature, est mis en examen. Hirtslodz exige l’invalidation de la candidature de Riogat au motif qu’il est Ministre. Le Conseil d’Etat suspend Riogat et le somme de choisir.
  • 22 mars : Guettercirlz, fatigué, jette l’éponge. Dijgolk reste seul en lice. En vain, le Conseil d’Etat propose une nouvelle fois l’intérim à Raggolk, puis repousse les élections d’un mois.
  • 23 mars : Frevuzlik et Ercirlz, deux soutiens de Kelghens, sont assassinés.
  • 24 mars : Le pays est bloqué par d’immenses grèves. Des émeutes éclatent dans les grandes villes. Raggolk, pressé d’agir, se contente d’appeler chacun à prendre ses responsabilités.
  • 27 mars : Les émeutes font des morts. Raggolk est hospitalisé après une tentative de suicide.
  • 28 mars : Allocution radiophonique d’Ecilnolk à l’Assemblée et au Conseil d’Etat, qui accepte l’intérim pour trois mois pour le confier à Ibzig. Désapprobation de Riogat. Appels au calme.
  • 31 mars : La rue s’est désormais calmée. Rien ne se passe. Le peuple semble attendre.
  • 2 avril : Ecinolk est retrouvé sans vie près de chez lui, victime d’une mauvaise chute. Ibzig le remplace par Lionk.
  • 3 avril : Lionk proclame Ibzig Président pour cinq ans. Riogat émet des doutes. Làurenc Ecilnolk dépose une requête en annulation auprès du Conseil d’Etat.
  • 4 avril : Ecilnolk, meurt dans un accident de voiture. Ibzig nomme Altzsol pour le remplacer.
  • 5 avril : Raggolk sort de l’hôpital pour être mis devant le fait accompli. Terrifié par les décès trop circonstanciels des deux frères Ecilnolk, il n’a pas le courage de mettre son veto.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article