Dimanche 28 août 7 28 /08 /Août 10:05

Tout dernièrement, au cours d’un discours, la candidate Eva Joly à l’élection présidentielle française sous l’étiquette écologiste a tenu des propos fort intéressants adressés à une large assemblée d’autonomistes de diverses régions françaises ou assimilées, qu’elle était très favorable à donner à l’ensemble des régions actuellement sous tutelle française, une large autonomie au cas par cas en fonction de leurs particularismes et leurs revendications ; autonomie qui serait associée à un apprentissage très encouragé des langues dites « régionales », une plus grande décentralisation, et la possible abrogation de la fonction préfectorale.

Inévitablement, de tels propos n’ont faits qu’engendrer, sur les différents sites d’informations sur lesquels elle a été publiée, un assez grand nombre de commentaires très chargés d’ironie voire de mépris. Les pires qui m’ont été donnés de lire se trouvant très certainement à la suite de l’article du Figaro.

 

Pourtant, c'est bien la voix de la sagesse qu'il me semble d'entendre par sa bouche. Personnellement, vous le savez très certainement si vous m’avez déjà lu, je suis partisan de l'indépendance pour la Corse, mais si déjà on commence à parler d’autonomie au futur proche et non plus au conditionnel, je pense que c’est déjà une bonne, une très bonne chose.

 

Beaucoup de personnes, que ce soit en France ou ailleurs, ont tendance à confondre autonomie et indépendance, et cela transparait dans leurs propos qui puent l’ignorance et la vacuité de personnes qui parlent de quelque choses qu’elles ignorent totalement. Personnellement, j’ai toujours fait la différence entre l’autonomie, qui est une notion relative, et l’indépendance, qui est absolue, et va bien au-delà d’une sorte d’ « autonomie plus poussée ».

Pour par part, en tant qu’indépendantiste, je considère que l’autonomie constitue déjà un bon début dans la bonne direction, même si elle n’est pas une fin en soit.

 

Si l’on regarde simplement au niveau français, il convient de préciser qu'à l'heure actuelle, la France est le pays d'Europe le plus centralisé, juste après la Grèce. Pourquoi les pouvoirs décisionnels français ont-ils si peur de l'autonomie, alors qu’elle semble être la règle générale dans toute l’Europe ?

Madame Joly m'a toujours semblé être une femme intelligente, voire très intelligente, au parcours éloquent qui plaide très nettement en sa faveur. Ses prises de positions, quoique je ne sois pas d’accord avec tout son programme, me paraissent judicieuses et bien au-delà de la logique libérale et mercantiliste de certains qui ont, il me semble, parfois tendance à oublier que les dimensions de la planète Terre ne sont pas extensibles à la mesure de l’ambition humaine, et qu’il convient à cet égard d’envisager au plus tôt une alternative réelle à l’échelle planétaire.

En tant qu’indépendantiste corse, je ne peux qu’applaudir aux déclarations, y comprit antérieures, de madame Joly, qui, il faut bien le dire, me semble au dessus du niveau habituel des Verts. C’est une femme intelligente et il est dommage qu’elle n’ait aucune chance de se retrouver à la présidence.

Si je me sentais un tant soit peu français, ce qui n’est pas le cas, et à ce titre ai-je toujours considéré que je n’avais pas plus à me mêler des affaires internes françaises que celles italiennes ou autrichiennes, ça aurait été pour elle que j’aurais voté aux prochaines élections.

En espérant également que son élection aurait été accompagnée d’un nouveau processus tel celui, trop tôt décédé de Matignon, pour l’élargissement des compétences législatives et peut être même régaliennes dont dispose aujourd’hui la Corse, processus qui se serait accompagné d’une amnistie de prisonniers politiques corses, privés de liberté depuis bien trop longtemps, ainsi que des avancées notables.

Oui, l’espérance fait vivre.

 

Je tenais aussi à annoncer effectivement qu’après presque un an d’absence, ceci pouvait être considéré comme une sorte de retour de ce site. Je ne sais quand sortira mon prochain article, mais j’espère que cela ne saurait tarder. De toutes manières, je n’écris que lorsque je me sens inspiré. Je tenais également à dire amicalement à la personne qui, sur son moteur de recherche, avait tenté de rentrer en contact avec Francis Natzsog qu’elle pouvait le faire par le biais de ce site.

À très bientôt.


Communauté : Adunita di i siti corsi - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

À sapè

Probablement le pire blog qui existe... à l'exception d'un certain nombre d'autres.

Site mi figue mi raison sur la Corse et sur moi. Entre macagne et sérieux.

 

Tous les liens à visiter.

 

Eccu dinù u mio Foru :
Appuntamentu Corsu di a Tela
Site tutti invitati

 

 

Per i circadori

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés